Que signifie KYB ?

Lorsque vous ouvrez un nouveau compte dans une banque ou un établissement de paiement, vous devez passer par une vérification, le KYB.

KYB signifie "Know Your Business". Il s'agit d'une obligation réglementaire et légale pour les banques et autres établissements connexes d'identifier et de vérifier l'identité de leurs clients.

Le terme peut également être utilisé par les clients pour désigner leurs propres processus similaires (KYC).

Les banques entreprennent de tels processus pour se conformer à diverses réglementations, comme le règlement sur la lutte contre le blanchiment d'argent (AML) et le règlement sur la lutte contre le financement du terrorisme (CFT).

Pourquoi est-ce nécessaire ?

Le KYB est un moyen d'empêcher les banques d'être impliquées dans des activités criminelles ou terroristes et les aide ainsi à rester en conformité avec les règles internationales obligatoires.

En Europe, KYC est une obligation réglementaire pour les établissements de paiement, telle que définie dans la directive européenne 2015/849 du Parlement européen et du Conseil du 20 mai 2015 relative à la prévention de l'utilisation du système financier aux fins du blanchiment de capitaux ou du financement du terrorisme.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Les banques remplissent leurs obligations en matière de KYB en vérifiant diverses informations et en obtenant certains documents de sources fiables. Ces documents comprennent, sans s'y limiter, l'enregistrement de l'activité de la société et l'identité des actionnaires détenant 25 % ou plus des actions de la société.

Le processus prend-il fin une fois que ma société a été correctement identifiée ?

Le processus ne s'achève pas avec l'identification de la société, il va bien au-delà. En effet, la banque ou l'établissement observe en permanence les activités de l'entité correspondante pour s'assurer qu'elles répondent à un certain ensemble d'attentes.

En quoi cela aide-t-il les entreprises ?

👉🏻 Le but ultime est d'identifier et d'enquêter sur toute activité suspecte.

En plus de protéger les banques ou les institutions contre l'exploitation ou l'utilisation involontaire pour des activités criminelles ou terroristes, le processus KYB protège également les clients car il contribue à éviter des incidents indésirables tels que l'usurpation d'identité et la fraude sur leurs comptes.

Pendant que nous effectuons ces contrôles, vous pourrez déjà utiliser les services Spendesk, commander des cartes et effectuer des paiements dans la limite réglementaire de 10 000 euros.

Avez-vous trouvé votre réponse?